décembre 20, 2020

Hypochlorite de lithium

Utilisation

L'hypochlorite de lithium est un algicide, un désinfectant, un fongicide et un produit alimentaire un désinfectant pour surfaces de contact. Son principal usage pesticide est la lutte contre les algues, les bactéries et les moisissures dans les systèmes d'eau des piscines, des spas et des cuves thermales. Il est couramment utilisé pour les traitements choc
Il est également utilisé pour assainir les usines de transformation des aliments, les laiteries, et l'équipement et les ustensiles des établissements de restauration.
L'hypochlorite de lithium est formulé sous la forme d'un liquide prêt à l'emploi et d'un concentré solide. Il est appliqué à l'eau de piscine à l'aide d'un écumoire. Le lithium est un élément qui se trouve naturellement à de faibles niveaux dans la nourriture et l'eau potable.

Histoire

L'hypochlorite de lithium a été enregistré pour la première fois aux États-Unis en 1963, et a a été utilisé principalement comme désinfectant dans les piscines. Les aliments et les médicaments
L'administration américaine (FDA) considère ce produit comme un désinfectant au contact des aliments les surfaces (voir 21 CFR 178.1010). L'Office of Water de l'EPA réglemente les rejets dans les réseaux d'eau par le biais du National Pollutant Discharge
Programme de permis du système d'élimination (NPDES).
En septembre 1992, l'EPA a publié un avis de convocation pour les données (Data Call-In Notice) qui exige
les données sur la chimie des produits et les effets écologiques de l'hypochlorite de lithium.
Actuellement, 40 produits pesticides contenant cette substance active sont enregistrés et aucune nouvelle utilisation n'est en attente.

Toxicité

Dans les études sur les animaux de laboratoire, l'hypochlorite de lithium de qualité technique a s'est révélé très corrosif, ce qui le place dans la catégorie de toxicité I (indiquant le plus haut degré de toxicité aiguë) pour les yeux et la peau l'irritation. Il présente une toxicité aiguë modérée en cas de toxicité aiguë par voie orale et cutanée
des études, le plaçant dans la catégorie III de toxicité pour la toxicité orale et la toxicité
Catégorie IV pour la toxicité cutanée. Aucun effet mutagène n'a été observé dans une batterie d'études.
Les études sur l'utilisation humaine de médicaments contenant du lithium,
n'ont montré aucun motif d'inquiétude quant à l'exposition continue de l'homme au lithium suite à son utilisation comme pesticide.
Les expositions médicales sont à un niveau beaucoup plus élevé que celui qui résulte du pesticide du composé
utilise. Des études portant sur des personnes ayant nagé dans des piscines ou pris des bains dans des stations thermales traitées avec
l'hypochlorite de lithium/le chlorure de lithium ne présentent aucune absorption significative de lithium à travers la peau humaine
. L'ingestion accidentelle d'eau de piscine ou de spa ne doit pas
augmenter l'exposition au lithium au-delà de ce qui se produit habituellement par l'ingestion de nourriture et de boissons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram